Force Républicaine

Message de François Fillon – Assemblée générale 2017

Mesdames et messieurs, mes amis,

Depuis plusieurs semaines, je m’impose une attitude de discrétion. Pour cette assemblée statutaire, je n’ai pas voulu déroger à cette règle afin de ne pas susciter des polémiques inutiles. 

Pardonnez, je vous prie, mon absence, mais, croyez-le, je me sens parmi vous en écrivant ces quelques mots.

Beaucoup dans cette salle m’ont suivi depuis plusieurs années. D’abord en tant qu’adhérents de notre association France.9, puis de Force Républicaine, et malgré les coups durs, vous êtes toujours là.

Patriote un jour patriote toujours… La France : voilà, je crois, le fil qui nous tient et nous lie !

Le soir de ma défaite, j’ai estimé de mon devoir de prendre du recul, de repenser ma vie. Je ne suis plus qu’un citoyen parmi les citoyens, mais, ceci dit, il n’est pas interdit de parler, de réfléchir, de servir la République autrement.     

Il y a un nouveau Président qui dispose d’une majorité forte… J’espère sincèrement que ses actes et ses résultats seront favorables à notre pays et aux Français.

Les problèmes à résoudre n’ont pas disparus par magie.

Ce pouvoir devra faire avec des réalités économiques, sociales et financières difficiles ; il devra aussi ressouder la République française et ressouder l’Union européenne ;  il devra enfin répondre aux urgences de la géopolitique et aux zigzags inquiétants de la Maison Blanche.

Bientôt, le débat contradictoire – dans le meilleur sens du terme –  retrouvera sa nécessaire vigueur ; la démocratie rependra ses marques, tout naturellement. Et cette démocratie ne sera vraiment stimulante et vivante que si elle s’appuie sur des réflexions de fond.

Nous savons que les idéologies du XXème siècle sont périmées et tant mieux, mais les idées du XXIème siècle sont encore à défricher.

Notre époque cherche ses boussoles.

Plus que jamais, il faut des lieux de convictions, il faut des forums qui soient propices aux débats, ouverts à la pensée. Il faut susciter le goût de l’échange, de l’audace intellectuelle, de la liberté et de l’amitié aussi.

Il y a tellement de sujets qui restent à approfondir et à anticiper, et il aura, à l’évidence, une nécessité pour la droite d’actualiser sa pensée et son projet.

Je souhaite que Force Républicaine puisse tenir ce rôle. J’ai demandé à Bruno Retailleau de préparer son évolution afin de lui permettre d’occuper cette place tout en s’adaptant à la nouvelle donne politique.

Notre association a pour atout de nombreux élus et adhérents qui veulent s’investir ; elle a aussi des centaines et des centaines d’acteurs issus de la société civile qui ont soif d’apporter leur expérience et de nourrir le débat national.

D’ici à l’automne, nous réfléchirons aux meilleurs moyens de faire vivre notre association et de préciser ses objectifs. Nous vous ferons part de nos propositions lors de notre prochaine assemblée générale.

Voilà, mes amis, les quelques mots que je voulais vous adresser avec affection et gratitude.

Profitez de l’été pour recharger vos batteries et pour entourer les êtres que vous aimez. C’est ce que je vais faire.

De tout cœur, merci à vous toutes et à vous tous.